Visiteur non identifié. Spherick
« - Eh bien... y a-t-il un moyen pour que je (devienne) une nouvelle personne... que j'aimerais davantage ?
- As-tu conscience du nombre d'événements et de choix ayant dû se produire depuis la naissance de l'univers afin de mener à ta création, et ce exactement comme tu es aujourd'hui ? »Mme Qui, A Wrinkle in Time, 2018
Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sep
Oct
Nov
Déc
Accueil > Blog Eric > Raconter... > Chatt > <Font Color=blue>En<Font Color=red>Volée</Font> <Font (...)

Public  <Font Color=blue>En<Font Color=red>Volée</Font> <Font Color=black>la <Font Color=yellow style='BACKGROUND-COLOR:#000000'><B> Lumière </B></Font>

Un conte de fées imaginé-vécu par un enfant de 3 ans...

mardi 28 novembre 2006, lu 1049 fois

mardi 28 novembre 2006

22h18

Eric dit :
j’ai vécu une scène assez cool en moi
dans le Petit Garçon qui libère son potentiel
quand j’avais 3-4-5 ans, je comprenais pas pourquoi Janine et Daniel m’en "voulaient". J’étais arrivé à la conclusion qu’ils n’aimaient pas ce que j’étais ou ce que je représentais pour eux
c’était un peu "le petit garçon face aux ogres"
maman dit :
le petit à moi.
Eric dit :
mais j’avais pas du tout les moyens de m’opposer aux GrandsMéchants
donc la seule solution, c’était de ne plus être moi ou de ne plus être ce que je représentais pour eux
maman dit :
à 3 ans !!!
Eric dit :
yep
j’ai fait ce choix là : cacher tout au fond de moi ce que j’étais, faire semblant d’être quelqu’un d’autre, quelqu’un de pas dangereux, d’effacé, de timide etc...
maman dit :
ne plus etre toi ?
Eric dit :
quelqu’un qui était plongé dans ses livres et qui n’entendait rien de ce qui se passait autour de lui, déconnecté du monde
maman dit :
oui
Eric dit :
j’ai commencé à faire semblant de ne pas entendre quand on me parlait et que je lisais
en réalité, j’entendais tout, j’entendais quand on me parlait
mais il fallait faire semblant de pas entendre, alors j’attendais qu’on m’appelle 3 ou 4 fois pour "émerger" de mon livre
maman dit :
tu te souviens d’une scène ?
Eric dit :
oui, chez mémé Dédé
j’étais assis sur le pouf, devant la télé
vous étiez tous autour de la table de la salle à manger
maman dit :
oui
Eric dit :
je lisais, et en même temps je surveillais les conversations
je lisais un Asterix
et je rigolais aux blagues
maman dit :
et nous ?
Eric dit :
mémé Dédé a dit "c’est dingue comme il rigole quand il lit"
vous étiez avec les autres
ça l’étonnait vraiment
elle a ajouté un truc du style "il est vraiment dans son monde avec un livre"
au bout d’un moment, on passait à table
maman dit :
ça j’avais remarqué !d’autres fois !!
Eric dit :
j’étais à moitié dans mon monde, à moitié en train de surveiller tout ce qui se passait, tout ce qui se disait
je sais pas trop pourquoi mais c’était super important que TOUT LE MONDE croie que j’étais "absent", "perdu dans la lune", "dans mon monde"
de cette façon, j’étais pas dangereux aux yeux de Janine
je risquais pas de voir ce qu’elle trafiquait, ni de "prendre la place de ses fils"
mais je voyais quand même...
maman dit :
je ne savais pas son importance !
Eric dit :

donc, à un moment, tout le monde passe à table
je fais semblant de rien remarquer
je sais plus trop qui m’appelle : "Eric, on mange"
je continue à faire semblant de lire
et au 3è ou 4è appel, je fais semblant d’entendre, cette fois
et de tomber des nues en voyant tout le monde assis autour de la table
c’était étrange, ce besoin en moi
maman dit :
de ?
Eric dit :
une force super puissante de "faire semblant d’être absent"
une voix qui me disait "tant que tu es absent, tu es en sécurité"
maman dit :
celà t’apportait quoi ?
oui
Eric dit :
de survivre
une part de moi était persuadée que je risquais ma vie autrement
maman dit :
he bé !!!
Eric dit :
je pense que les scènes de coups chez J et D m’avaient vraiment marqué très fort
comme si j’avais survécu par hasard
et que je voulais pas risquer que ça recommence
maman dit :
j’en suis sure !
Eric dit :
mais c’est pas facile, à trois ans, de faire semblant d’être absent
d’étouffer les envies de courir, de s’amuser, de jouer
maman dit :
jusqu’à quel age ?
Eric dit :
de se plonger dans un monde virtuel ou je m’ennuyais quand même
42 ans ?
maman dit :
oh !!!!!!!!!!
Eric dit :

alors, pour arriver à tenir ce rôle
j’ai fait un "tour de magie"
maman dit :
 ?
Eric dit :
j’ai imaginé un truc et j’y ai cru très très fort
maman dit :
 ?
Eric dit :
j’ai imaginé que je pouvais concentrer le "Moi" dans une petite flamme
comme un concentré de ma personnalité, de ma vitalité, de mes capacités, de mes envies, de mon énergie
et que je pouvais enlever cette petite flamme de moi
à la fois pour ne plus avoir ça en moi et à la fois pour la protéger en la cachant quelque part
j’ai imaginé que j’allais la cacher dans un chateau fort (familial ?)
dans la plus haute pièce du donjeon, dans un coffre fort
dans le coffre fort, j’avais mis un coffret en bois qui ne pouvais s’ouvrir que si on en connaissait le secret
(tu imagines ma tête le jour où j’ai donné à Gil un VRAI coffret en bois avec un VRAI secret)
maman dit :
oui !!
Eric dit :
dans ce coffret, j’ai mis la petite flamme
maman dit :
LE vrai coffret ?
Eric dit :
et j’ai signé un contrat avec moi-même : cette part de moi, je ne l’avais plus en moi, elle était cachée-protégée dans le coffret enfermé dans le coffre-fort de la plus haute pièce de la plus haute tour d’un chateau fort
yep
tout ça était fermé à double tour
et "un beau jour", je viendrais rechercher la petite flamme : elle était protégée, elle pouvait brûler pour l’éternité en m’attendant
MAIS
si un jour je venais la chercher, je n’aurais droit qu’à UNE SEULE chance de la reprendre
si je ratais, je la perdrais pour toujours
maman dit :
 !
Eric dit :
Marc m’a demandé "pourquoi une seule chance ?"
j’ai pas su dire
il m’a dit : "je pense que c’était une façon de t’obliger à ne pas y revenir tout le temps, à attendre vraiment que tu sois libre, débarasser de Janine"
et je crois qu’il avait raison
maman dit :
à quel age cette décision ?
Eric dit :
je dirais 5 ans... sans certitude
peut-être un peu avant
sans doute quand j’ai commencé à rêver du chateau familial
maman dit :
es-tu débarasse ?de Janine ?
Eric dit :
on y vient
Hier
sur l’autoroute, en rentrant
j’ai senti que je recommençais à faire une transe hypnotique
pas simple, c’était difficile de conduire en même temps
maman dit :
brrrrrrrrr
Eric dit :
j’ai ralenti
et j’ai laissé la transe se dérouler
maman dit :
oui
Eric dit :
voilà la scène que j’ai vu
j’étais avec PetitGarçon
maman dit :
 ??????
Eric dit :
que j’ai rêvée, si tu préfères, une sorte de rêve éveillé
donc j’étais avec le PetitGarçon
il m’a dit : "j’ai quelque chose pour toi"
et il a disparu sous mes yeux
après, pendant un moment, j’étais le PetitGarçon
il s’est téléporté dans la tour
et en fait, la tour était construite au milieu d’un lac
le lac était dans une immense grotte
il n’y avait pas d’accès à la grotte, c’était juste un trou très loin sous terre
et la tour était là, au milieu du lac
l’eau était toute noire
il n’y avait pas de porte à la tour
c’était un bloc de pierre sans escaliers
avec juste une salle taillée dans la roche, tout au sommet, sans porte et sans fenêtres
mais le PetitGarçon connaissait le secret pour y aller
il suffisait de se téléporter, et il savait faire ça
il a ouvert le coffre fort
les murs étaient en grosses pierres grises, très solides
il y avait un tout petit peu de lumière, juste assez pour y voir
dans le coffre fort, il a pris le coffret en bois
et il l’a ouvert
il se souvenait de tous les codes, il connaissait tous les secrets pour les ouvrir
dans le coffret, la petite flamme était là
mais au moment où il a ouvert la boite
ce sont des centaines de petites bulles de lumières qui se sont échappées
c’était super joli
des centaines de petits soleils qui s’envolaient
et qui venaient tourner autour du PetitGarçon
quand ils ont tous été réunis autour de lui
il s’est retéléporter jusqu’à moi
on était en face l’un de l’autre, lui tout entouré de ses petits soleil
il a juste dit "c’est pour toi"
et tous les petits soleils sont venus tourner autour de moi
et, tout doucement, un à un, il sont entrés en moi
chacun d’entre eux était une capacité
dessiner, s’amuser, jouer, rire, inventer, créer, imaginer, délirer, vivre, respirer, courir, être heureux, se faire plaisir....
un à un, ils revenaient en moi
et je me suis réveillé
assez frustré parce qu’en tout ça a dû durer 15 secondes
et que j’en avais pas assez profité
maman dit :
tu étais bien ?tout ce qui t’a manqué !
Eric dit :
j’ai fini mon trajet sur l’autoroute
je suis rentré chez moi
j’étais complètement naze, super fatigué
et assez émerveillé de ces petits soleils revenus
maman dit :
j’ai vu !
Eric dit :
je me suis couché
et je me suis "endormi"
et j’ai vu la fin de la scène
les petits soleils entraient en moi
et d’un seul coup, c’est tout moi qui me suis mis à rayonner
comme si les soleils s’étaient installés
avaient repris leur place
et s’étaient intégrés en moi
comme s’ils avaient retrouvé leur place et qu’ils pouvaient de nouveau rayonner de l’intérieur
et c’était dans un sentiment de bien-être super fort
je suis de nouveau complet
je suis de nouveau moi
enfin...
maman dit :
du bébé joyeux de ta 1e année
Eric dit :
je me sens pas trop bébé, là
mais joyeux et heureux, OUI
maman dit :
enfin !
comme lui !
Eric dit :
oui
un petit lutin tout libre qui vit en moi, qui est moi
maman dit :
comme je ne t’ai jamais revu !
Eric dit :
aujourd’hui, je me sentais tout bizarre
maman dit :
 ?
Eric dit :
à la fois super bien, libre, et zen
et à la fois encore un peu dans les vieilles habitudes
maman dit :
super ! _ ?
Eric dit :
"il faut pas dire ça, pas faire ça..."
et avec une voix assez jeune et forte en moi qui disait : "ah bon ? et pourquoi donc ?"
"tu es libre, fais ce qu’il te plait, vis !"
et j’avais des dizaines de projets et d’envies qui jaillissaient
maman dit :
faire quoi ?
Eric dit :
je sais pas, la liste est infinie
maman dit :
bien !
Eric dit :
apprendre à peindre
maman dit :
tb
Eric dit :
j’aimerais apprendre à peindre avec un aérographe
maman dit :
 ???
Eric dit :
un appareil qui projette de la peinture sur la toile, un peu comme une bombe
un "pshitt"
ça fait des peintures super fines
avec plein de couches qui se superposent
maman dit :
et le pinceau ?
Eric dit :
pas de pinceau
juste un embout qui projette un petit brouillard de peinture
maman dit :
jamais vu !
Eric dit :
je te ferai voir, j’ai un livre qui montre des exemples
j’ai envie d’apprendre à souder, aussi
pour faire des sculptures en métal
maman dit :
et puis ?d’autres envies ?
Eric dit :
et pour un petit projet que j’ai depuis des années : un pot de fleur en cuivre spécial pour orchidées
avec une réserve d’eau, avec un système d’arrosage intégré
apprès, j’ai envie de croquer le monde
maman dit :
oh !!!bravo !l’idée !
Eric dit :
apprendre plein de choses
voyager
rencontrer des gens
découvrir d’autres cultures
lire
aller au cinéma
danser
faire du théâtre
créer un appartement génial
maman dit :
j’adore cette petite flamme !
cette image !
de tes sentiments mis en attente.
tes envies
Eric dit :
oui, c’était super joli
j’aimerais bien arriver à représenter ces deux scènes
de l’enfant qui ouvre une boite d’où s’échappent des bulles dorées de lumière
maman dit :
et tellement te ressemblant !
Eric dit :
et de l’enfant qui en fait cadeau à l’adulte _ ?????
me ressemblant ???????????
maman dit :
oui cette idée de toi prenant (en image) tes envies tes idées ,j’ai l’impression que tt s’explique !
Eric dit :
tu peux préciser ? tout quoi ? s’explique comment ?
maman dit :
c’est bete mais cette image cette décision te ressemble !!
tu as décidé.
Eric dit :
maman dit :
j’ai du mal a explqué ce sentiment !!!!!
Eric dit :
un PetitGarçon décidé à survivre et à gagner
qui fait ce qu’il faut pour ça
maman dit :
oui !
Eric dit :
quitte à ce que ce soit très douloureux et très difficile
mais c’est le seul chemin qu’il voit
maman dit :
oui !!!
Eric dit :
alors il y va
et il tient le coup
maman dit :
bravo
Eric dit :
malgré tout
et il a fini par gagner
maman dit :
heureusement !
Eric dit :
bon, il a quand même mis 40 ans !
et c’est très fort en lien avec mon sentiment de "tenir quelque chose" en moi
je tenais juste mon moi profond à distance...
c’est marrant, que tu dises que cette petite flamme me ressemble
maman dit :
j’ai tjrs eu l’impression que mon fils était un dur
ds le sens ou il tenait bon
Eric dit :
je me vois pas trop comme "un dur", ça fait un peu "caïd"
mais comme capable de tenir, ça oui
maman dit :
contre vents et marées !
je ne te faisas pas faire ce que tu ne voulais pas vraiment !
Eric dit :
un peu tête de mule ?
maman dit :
tete de mule ? raisonné...
Eric dit :
raisonné ? ou raisonnable ???
maman dit :
euh.......
Eric dit :
tu voulais dire quoi par "raisonné" ?
maman dit :
ce n’était pas n’importe quoi !
je n’ai pas de souvenirs précis
on dscutait beaucoup
Eric dit :
yep
on négociait pas mal, aussi
maman dit :
oui
justement
tu adorais l’humour !
Eric dit :
yep, c’est toujours vrai
maman dit :
chic
Eric dit :
je suis le chef de service que mes collègues osent chambrer
parfois ils ont peur d’aller trop loin, mais ils ont jamais vraiment peur
et c’est cool
maman dit :
oui
je n’ai pas su faire !!!
avec mes collègues
et avec toi ?
Eric dit :
bof, je dirais que vu les circonstances, je suis pas trop mal réussi
maman dit :
meme tb !!!
Eric dit :
j’ose pas encore dire ça
mais c’est assez vrai
maman dit :
je ne mens pas !
Eric dit :
bon, je vais essayer d’accepter que ça pourrait être vrai :$
Vous pouvez noter cet article, lu 1049 fois
0 vote


Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.