Visiteur non identifié. Spherick
« La mort, c'est un peu comme la connerie. Le mort, lui, il ne sait pas qu'il est mort... ce sont les autres qui sont tristes. Le con c'est pareil... » Philippe Geluck ?
Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sep
Oct
Nov
Déc
Accueil > Blog Eric > Psychomagie > La douance > Tranches de vous > Itinéraire d’un Zèbre qui voulait devenir Caméléon

Public  Itinéraire d’un Zèbre qui voulait devenir Caméléon

par Philippe

samedi 31 janvier 2009, lu 1172 fois

Ce texte était initialement un commentaire de Philippe sur l’article Réparer

Bonjour à toutes et à tous,

Tout comme vous, J’ai été émerveillé et bouleversé en lisant le livre de Jeanne SIAUD-FACCHIN.

Tout comme vous j’ai ressenti cette impression surprenante et déroutante que chaque page de ce livre avait été écrite pour moi.

Tout comme vous J’ai retrouvé au fil des pages les différentes facettes de ma personnalité. Celles-ci pouvant parfois se superposer, se bousculer ou se succéder.

Et enfin tout comme vous, j’aimerai pouvoir un jour enlever mon armure sans être immédiatement cloué au pilori par des "Moldus" ............ qui souvent ne nous aiment guère ; vous l’avez sans doute tous remarqué ........

A la décharge des "Moldus", il faut bien avouer que nous sommes vraiment de drôles d’animaux. A la fois Zèbres, Autruches, et Caméléons ..... c’est vrai que nous ressemblons un peu à des extra-terrestres.

Notre langage est parfois un peu bizarre, car nous pouvons émettre des sons sur des longueurs d’ondes que les "Moldus" ne peuvent pas entendre.

Notre vue est aussi un peu bizarre car nous pouvons voir des couleurs que les "Moldus" ne peuvent pas voir. Notre acuité visuelle nous permettant même de voir un peu à travers les "Moldus" (ce qui n’est pas toujours enviable !)

Nous sommes souvent aussi maladroits et malalaises que des albatros sur le pont d’un bateau (confère la poésie de Baudelaire), mais nos réflexes sont si rapides que les "Moldus" qui veulent nous faire du mal sont obligés de nous attaquer en nombre et parfois même en traître pour arriver à leur fin.

Le problème depuis toujours étant que les "Moldus" sont beaucoup plus nombreux et bien plus agressifs que nous.

Des anthropologues témoignent d’ailleurs avoir vu des "Moldus" manger des cervelles de zèbres lors de cérémonies rituelles espérant ainsi peut-être acquérir leurs pouvoirs.

Certains disent même avoir vu des zèbres paniqués se transformer en Autruches pour échapper aux "Moldus" .....

Une vieille légende raconte aussi que certaines Autruches se seraient senties par la suite tellement seules, incomprises, et désespérées qu’elles se seraient envolées, comme Icare, en direction du soleil. On ne les a jamais plus revues.

Il y a quelques jours je rêvais que des dizaines de petits nains s’accrochaient à moi essayant de me faire tomber ....... mais je résistais j’agitais mes membres dans tous les sens pour m’en débarrasser .........
puis je commençais à fatiguer ......... la suite je ne m’en souviens plus.

C’est pourtant vrai que je me sens parfois fatigué ...... mais fatigué de quoi ? ...... je ne sais même pas ....... peut-être de ne pas être moi-même. Alors je me réfugie dans ma bulle comme un escargot qui rentre dans sa coquille. Ma femme dit alors que je pars à l’ouest, que je me déconnecte .... et ça la fait souffrir (bien malgré moi) ....... et de la voir souffrir ça me rend malheureux ....... Il faut vraiment que je fasse attention de ne pas me transformer en Autruche ...... les vieux démons peuvent ressurgir à tout moment. ........... Mais Dieu merci la nature m’a donné suffisamment de force de caractère pour résister ..... Pour cela il suffit juste de rester fidèle au serment de chevalier que j’ai prêté il y a bien longtemps dans l’espoir de conquérir une jolie zébrette ...... un chevalier ça ne doit jamais faiblir ......... c’est comme ça et pas autrement !

A cette époque, j’étais un petit zèbre qui vivait dans une famille remplie de Zébrés (Je vous laisse d’ailleurs imaginer l’ambiance familiale !).

Ce petit zèbre était fort impatient de quitter sa maman pour aller jouer avec les autres zèbres. Il se disait qu’il allait bien rigoler avec ses petits copains les zèbres ........... mais malheureusement ça ne c’est pas du tout passé comme prévu.

A l’école il s’est retrouvé entouré de "Moldus" et il a pas rigolé du tout.

Plus tard, au collège puis au lycée, il y a bien eu cette jolie zébrette dont il était tombé amoureux (comme un grand) mais il était bien trop timide pour lui dire.

Lorsque la petite zébrette s’approchait du petit zèbre, en lui faisant des yeux doux, le coeur du petit zèbre battait tellement fort et tellement vite qu’il en était paralysé, au bord de la syncope. Pas terrible pour un chevalier !

Il faut dire quand même, à la décharge du petit zèbre, que la petite zébrette n’était une pas grande communiquante ! Elle passait la plupart des récréations assise à lire toute seule dans un coin de la cours de récréation.

Alors, ce qui devait arriver un jour arriva. La petite zébrette qui était une très jolie jeune fille, et qui était convoitée par tous les garçons de sa classe, préféra un "Moldu" entreprenant à un chevalier paralytique et le petit zèbre en fut immensément malheureux.

Malgré tout le petit zèbre se dit que rien n’était perdu et il décida pour séduire sa belle d’abandonner son cheval et de devenir chevalier du ciel.

Il avait juste un peu oublié au passage que pour devenir chevalier du ciel, il fallait passer par la filière scientifique (La Filière C à l’époque), et que pour passer par la filière scientifique il fallait travailler un peu les maths et la physique. Et ca tombait d’autant plus mal qu’il détestait les profs de math et de physique qu’il trouvait très médiocres et très prétentieux ........ ce qui lui a valu une orientation en filière économique en fin de seconde.

Le petit zèbre piqué au vif s’est alors transformé en mulet et a fait savoir à tout le monde qu’il préférait encore rester au milieu du chemin plutôt que d’avancer sur une voie qui ne lui convenait pas.

Les parents du petit zèbre négocièrent avec le directeur de l’établissement un redoublement et le petit zèbre accepta le compromis.

Le directeur de l’établissement qui était un Jésuite dit au passage à la mère du petit zèbre "qu’il ne fallait pas prendre ses désirs pour des réalité" et il lui demanda de signer une décharge pour autoriser le redoublement ........ un charmant personnage !

Le redoublement s’est bien passé ce qui a permis au petit zèbre de passer sans aucune difficultés (et sans beaucoup travailler) en première C.

En première C, le petit zèbre a eu la chance de tomber sur un prof de Math lui-même Zébré. Prof de math avec qui il est resté en contact encore de nos jours.

Fin de première C, le prof de math Zébrés quitte l’établissement et prend une retraite anticipée après avoir traité le directeur de l’établissement de tous les noms d’oiseaux ........ Ce sont des choses qui peuvent arriver au pays des zébrés !

...... et le petit zèbre se retrouve en terminal C, avec un prof de physique qu’il déteste profondément (le genre médiocre à vouloir se revaloriser sur le dos de ces élèves) et une nouvelle prof de math qui est mignonne mais archi-nulle ........ (Elle quittera d’ailleurs l’enseignement deux ans après)

L’examen du bac approchant, le sentiment de solitude s’amplifiant et la dévalorisation du moi s’accentuant, le petit zèbre devient très triste et doit résister de toutes ses forces pour ne pas se transformer en Autruche.
Il a peur ne ne pas y arriver, il a peur de ne pas être comme les autres, il se sent parfois si seul au monde ...... parfois il repense à la petite zébrette pour se redonner du courage mais ça le rend encore plus triste.
Les autres filles ne l’intéresse pas .........

Le petit zèbre obtint son bac du premier coup et même avec de bonnes notes ........ Il était particulièrement fier de son 17 sur 20 en philosophie (la meilleure note du département) alors que sa moyenne avait été seulement de
5 sur 20 pendant l’année ......... Le prof de philosophie faisait un peu trop le malin à ses yeux ......

L’année après le Bac, le petit zèbre réussit le concours de pilote de chasse et découvre à cette occasion que son QI est largement supérieur à la moyenne. Il est flatté mais ne fait pas le lien avec ses problèmes.
D’ailleurs à cette époque on commençait à peine à parler des enfants précoces.

Puis grosse déception ..... un problème ophtalmo le rend inapte au pilotage d’un avion de chasse.

Le petit zèbre qui est maintenant devenu un jeune homme passe alors le concours de pharmacie et le réussit sans difficultés.

C’est à partir de cette période que notre petit zèbre va peu à peu s’adapter aux "Moldus". Il va alors se transformer insidieusement et laborieusement en Caméléon, tel un gaucher qui apprendrait à écrire de la main droite, ceci au prix d’une certaine inhibition intellectuelle.

En sixième année de Pharmacie, lors d’un stage à l’hôpital, il tombe amoureux d’une jeune "Moldu" médecin spécialiste, fille d’enseignants, qui a toujours été une brillante élève. Il se marie avec elle.

Il est alors heureux notre petit Caméléon. Il se sent bien dans sa peau.
Il se sent enfin intégré dans la société et ceci en grande partie grâce à sa femme. Pour lui , ça y est ........ la vie est belle !

Il achète alors une pharmacie. Tout se passe bien.

Puis Il est papa de deux charmantes petites filles, Caroline et Mathilde.

Pour ne pas s’ennuyer, il se lance dans plein d’activités, il fait du sport, de l’aviation, monte des associations, fait de l’humanitaire, du syndicalisme .......

Sa femme commence à percevoir que derrière les apparences, il a une façon de fonctionner différente.

Elle souffre de ne pas le comprendre mais sans en parler.

Caroline grandit et devient de plus en plus difficile à gérer, elle se montre brillante, mais très anxieuse, un véritable petit zèbre hyper stressé.

Notre petit caméléon comprend bien entendu que sa fille fonctionne comme lui, mais il n’ose pas en parler à sa femme. peut-être pour se préserver, ou peut-être parce qu’il pense que le temps arrangera tout.

Il se sent déstabilisé. Il ressent certaines choses mais n’arrive pas à mettre des mots dessus. En réalité, il ne sait plus quoi faire. Il se sent lâche ..........

La situation s’empire, il est pris en enclume entre la souffrance de sa femme et celle de sa fille.

Puis, il y a deux ans Caroline rentre au Collège et c’est la catastrophe .......... Harcèlement scolaire ......Dépression .........Déscolarisation ........ et Syndrome de l’autruche.

Visites chez des psy (tous plus nuls les uns que les autres ......... qui s’acharnent à culpabiliser ma femme), tempête familiale, difficultés dans le couple et remise à plat de nos rapports familiaux .............achat du livre de Jeanne SIAUD-FACCHIN........... et pour moi bien entendu LE CHOC.

Enfin à 44 ans, je peux mettre des mots sur ce que je ressens au fond de moi, sur ce que mon père a ressentit avant moi, et sur ce que ma fille ressentira après moi.

Page après page, j’ai ragé comme vous, j’ai tremblé comme vous , j’ai pleuré comme vous , j’ai revécu comme vous, tout en pensant à l’avenir de ma fille.

...... Et j’en ai conclu que si je voulais sauver ma fille et ma vie de couple je devais absolument réveiller le zèbre qui dormait en moi .....
tout en lui faisant profiter de l’expérience du caméléon.

Cette année Caroline a été rescolarisée en seconde après avoir sauté la classe de troisième. Elle est redevenue zèbre et j’en suis très fier. Bien sûr il lui reste encore un très long chemin à parcourir ........... mais elle peut être certaine que son papa zèbre et sa maman "Moldus" resteront à ces côtés.

En conclusion, n’ayons pas honte d’être des drôles de zèbres ; faire le caméléon est une mauvaise solution sur du long terme.

Si nous n’arrivons pas à exprimer ce que nous avons au plus profond de nous, ce que nous avons au plus profond de nous, nous détruira.

Acceptons donc nos différences, notre façon particulière de fonctionner, nos bizarreries.

Même si notre troupeau est un peu dispersé essayons de nous réunir de temps en temps afin de nous sentir un peu moins seuls et pouvoir reprendre des forces.

Et puis soyons solidaires entre nous ........

Bien à vous

Philippe

Vous pouvez noter cet article, lu 1172 fois
1 vote


1 Message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.