Visiteur non identifié. Spherick
« First they ignore you, then they ridicule you, then they fight you, then you win. »faux Mahatma Gandhi, plutôt Nicholas Klein, syndicaliste, 1918
Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sep
Oct
Nov
Déc
Accueil > Blog Eric > Psychomagie > Les mythes de l’amour > Saint Valentin : décryptage

Public  Saint Valentin : décryptage

La fête de l’amour obligatoire
ou
La fête obligatoire de l’amour ?

jeudi 12 février 2009, lu 551 fois

Bon, je vais ENCORE passer pour un râleur... Je dois aimer ça.

Mais sincèrement, les fêtes planifiées ça me saoule. Le Jour des Morts a été le premier. A quoi ça rime d’aller pile poil ce jour-là au cimetière. De deux choses l’une : soit j’ai encore dans le cœur les personnes enterrées, et sincèrement, j’ai aucun besoin d’un viron au cimetière en plus. Soit je les ai plus en moi, et je vois pas à quoi ça sert d’aller au cimetière rendre visite à des gens qui ont déserté ma mémoire.

Ben la Saint-Valentin, c’est pareil. Soit je me sens amoureux, je le montre et j’ai pas besoin de ce jour-là en plus ; soit je m’en tape et ça sert à rien de faire semblant à ce moment-là.

Mais ce n’est pas sur ce registre-là que jouent cette fête (c’est pas moi le dit c’est psychologies magazine). Ce serait sur la culpabilité. En particulier celle des hommes. Qui seraient peu démonstratifs, le sauraient quelque part au fond d’eux, et "compenseraient" ce jour-là en achetant plein de moches savons qui sentent l’imitation chimique de la lavande ou de l’Ylang-Ylang.

Sincèrement, si mon mec était pas assez démonstratif (tient d’ailleurs puisqu’on en parle.....), d’une part j’aurais pas du tout envie de me contenter d’une fois par an, et d’autre part j’aurais encore moins envie qu’il aille chercher une idée-cadeau-géniale à 2 balles pour se débarrasser de la corvée.

Ben oui, quoi. Je m’en tape du "superbe bracelet argenté" [entendez : il a acheté du toc recouvert d’un centième de millimètre d’argent - aussi épais que son affection ?], je m’en balance du "Love Heart, 365 messages d’amour [qui évitent de se faire chier à chercher le reste de l’année]", je me tape complet d’une "carte vidéo gratuite choisie spécialement sur Internet" [quoi, il paie même pas ????]...

Encore, s’il faisait preuve d’un peu de créativité en imaginant un truc vraiment perso, qu’il aurait fait de ses propres mains, je dis pas. Mais franchement, un truc acheté, ça me donne l’impression de me faire acheter moi.

Et tout aussi franchement, un truc acheté non par amour, mais par obligation calendaire, ça a quel sens, quelle valeur, quel intérêt ?

Bon, vous m’excusez, je dois aller réserver le resto pour samedi... Oups, non, merde j’ai rien dit !

Vous pouvez noter cet article, lu 551 fois
0 vote


1 Message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.