Visiteur non identifié. Spherick
« Je ne suis pas d’accord avec ses idées, mais je me battrai jusqu’à la mort pour qu’il puisse les exprimer. »Evelyn Beatrice Hall, 1906 dans The Friends of Voltaire - et non Voltaire
Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sep
Oct
Nov
Déc
Accueil > Blog Eric > Psychomagie > La douance > L’adulte surdoué > Askhim

Public  Askhim

Bah, une fois encore, envie de mettre devant un commentaire qui m’a touché... Bienvenue à l’auteur de ces lignes...

mercredi 16 décembre 2009, lu 454 fois

Je n’ai pas pris le temps de consulter l’ensemble de ce blog, il m’a été conseillé par une personne bienveillante. Je prends un avion cet après midi, "pas le temps de m’étendre"... Irrépressible besoin d’y laisser une trace, comme un point d’encrage pour y revenir, plus tard.

J’ai 27 ans, je suis un garçon, désigné comme jovial, toujours souriant... Issu d’une famille ou ne pas exprimer ses sentiments est sain.

Fin octobre, Fortuite rencontre, "on" me conseillait de lire un livre (le fameux). 320 pages de larmes... Bousculé, chahuté, j’ai rapidement suivi une voie :"j’en ai les "symptômes - Faisons comme si - exploitons", puis, "génial, je vois, je jubile", rapidement "pourquoi faire ? Juste ressentir tout seul ? Ne pas pouvoir partager ?", enfin "c’est comme ça, concentre toi sur le travail à faire" (nouvelle ville, chômage, cours par correspondance (vais je y arriver ?).VS ancienne vie bradée "travail bien payé, responsabilité, achat d’appartement, sentiment d’inaccompli"

Pour des raisons que j’imagine avoir trouvé, je ne sors gère que pour aller faire les courses, je fuis les contacts humains...

Besoin de me justifier, besoin de faire comprendre ma mécanique... Celle là même que je ne peux communiqué qu’en "affichant" mes symptômes...ceux dans lesquels je me retrouve, infichu de les avoir identifiés moi même, jamais... J’arrive au bout d’un chemin... Je questionne "ma découvreuse", de nos échange un dernier message, ce site "à explorer". Je n’ai lu que la première page... Rebelotte... des larmes silencieuses...

Je dois faire quelque chose, par quoi commencer ? trouver du travail tout en poursuivant mes cours ? Considérer l’échec de ma tentative d’installation ? M’occuper de "qui suis je ?", "de mon gouffre affectif qui apparait ?"VS"pas au dépend des autres."

Ce sont ces larmes silencieuses qui m’inquiètent, il y a quelque chose... Il faut trouver. Trouver quoi ?

Je suis navré d’en être à un stade où je constate que je dois trouver quelque chose que je ne sais pas trouver tout seul, avec la conviction que "pas gd monde" ne peut me le fournir. et les miracles... Comment "fonctionner normalement ?"

Le QI, mon QI, je n’y crois pas... Je voudrais trouver mon mode d’emploi, on ne me l’a jamais fourni ! Raclures ! Puisqu’il parait qu’il y a des choses intéressantes, je reviendrai, obligatoirement, je m’y suis laissé... Un peu.

Demain je donnerai, demain j’espère avoir des clefs que je pourrais transmettre à mon tour... Qui que je sois. Ce soir ou demain, je reviendrai ici.

Vous pouvez noter cet article, lu 454 fois
0 vote


Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.