Visiteur non identifié. Spherick
« Il y a dans l’amour un échange injuste d’aveuglements, d’illusions, d’égoïsmes et d’asservissements »Moi...
Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sep
Oct
Nov
Déc
Accueil > Blog Eric > Psychomagie > La douance > Tranches de vous > Sofiane : "Ma différence à moi"

Public  Sofiane : "Ma différence à moi"

Sofiane, un lecteur d’Algérie, nous offre une vue sur sa vie

dimanche 2 janvier 2011, lu 179 fois

Suite à un echange de deux mails avec Eric, celui-ci me fit la proposition de lui soumettre un article qui raconte ma vie, mon parcours.

D’abord j’ai commencé à rediger un article ou je raconte mon enfance chaotique ainsi que mes deboires mais je me suis vite fait chier, ce que je vais faire c’est tout simplement essayer de vous raconter une histoire, la mienne avec un melange de ce que je suis, ma vie professionelle, sentimentale, la calvaire qu’endurent mes parents ainsi que mes proches à cause de mes sauts d’humeur, mon fouttu cerveau qui m’empeche de me reposer et aussi ma grande fierté d’etre ce que je suis car longtemps je me suis pris pour le dernier des cons, pensant que je n’avais aucune particularité ,que mes soit disant dons et mes capacités avec les quelles on me bassinait depuis mon enfance relevaient de l’imaginaire et que la realité etait toute autre.

Je suis Architecte de formation, je prepare une maitrise et travaille dans une entreprise en tant que cadre, mais mon but dans la vie est de m’accomplir sinon je n’ai pas lieu d’etre.
N’importe qui dirait que je reussie mais pour ma part ce n’est qu’une maniere de passer le temps et de faire plaisir à mes parents qui se disent que leur fils est un bon garcon, ma vocation, mon metier, mon etre est dans l’architecture, ce n’est qu’en parlant d’architecture que je suis heureux, que pour un laps de temps ce grand vide à l’interieur de moi se remplie.

A l’université je n’etais pas l’etudiant studieux que tout le monde envie loin de la, j’etais plutot celui qui est soit toujours en retard ou la plupart du temps absent et qui passe de classe en classe année aprés année juste obtenir son diplome avec lequel ses parents le laisseront tranquille et avec lequel il pourra trouver un travail, c’est pendant ma derniere année d’etudes que mon pere me presenta un enseignant pour m’aider dans mon projet de fin d’etudes et c’est entre autre lui qui vit en moi quelqu’un d’exceptionnel alors que moi meme me demandais si j’etais fait pour ce metier. Il me poussa à apprendre seul tout en m’orientant à chaque fois vers tel livre ou telle revue, j’ai du rattraper cinq ans en cinq mois mais quelque chose changea en moi, un sentiment de bien etre m’envahissait et une soif d’apprendre plus grande que jamais me devorait. C’est aussi durant ma souttenance que j’ai vu une horde de professeurs venir y assister alors qu’il y avait cinq personnes ou etait inclus mon pere et mon meilleur ami. Ces memes enseignants prirent ma defense en disant que c’est le meilleur projet d’architecture qu’ils aient vu depuis au moins vingt ans. Je ressens une forme de pretention dans ce que j’ecris et m’excuse si vous le ressentez aussi mais c’est ma fierté qui fut touchée, comme si j’avais envie de reparer une injustice, bref.Mon diplome en poche, je commencais une initiation à l’architecture en lisant, voyageant avec les moyens dont je disposais, et en apprenant à coté d’une personne à mon avis elle aussi atypique (je n’emploie pas le mot surdoué car je n’ai aucune preuve medicale de ce que j’avance), ce-ci tranparait dans ses oeuvres et dans son parcours, cet architecte etait present le jour de ma souttenance et devint depuis un ami et un exemple pour moi.

Ma vie sentimentale quant à elle n’est pas exceptionelle, j’enchene relations sur relations qui se terminent à chaque fois par un echec souvent par ma faute mais je me sens si seul, je donnerai tout pour n’etre qu’une seule fois sur la meme longueur d’onde que l’autre. Je me rends compte que cela peut passer pour de l’egoisme, que le fait de penser à soi et non à l’autre est cruel mais c’est une condition pour qu’un couple reussisse sinon pourquoi vivre ensemble si c’est pour se faire du mal, mais je garde espoir , pour ma famille, je les comprends les pauvres, ma mere croit que je suis depressif ( elle a raison dans un sens) et mon pere ne comprend pas pourquoi j’ai toujours tendance à agir seul sans demander de l’aide à qui que se soit meme la sienne. Des fois, je pique une crise pour une broutille et m’en rends compte quelques heures apres, je peux etre tres desagreable meme invivable (certains pourront penser " mais c’est quoi ce pourri gaté et megalo en plus").

Nous voila arrivés au moment ou j’aborde le pourquoi de ce qui me fait penser que je serais une personne atypique, au fait je n’ai jamais été chez un medecin ou un quelconque organisme car ceux-ci n’existent pas en Algerie, maintenant j’ai pris l’habitude de me fier plus à mon intuition qu’aux toubibs, ce fut la cas lorsque lors d’un tournoi de Basketball auquel je participais je me fis une entorse au genou et moi qui savais que c’etait grave entendit un diagnostic d’une simple laision ligamentaire, il a fallu que je ne tienne pas compte de ce que disaient les medecins de cette clinique reputee pour traiter seul mon genou et faire de la reeducation et que huit mois plus tard on me donne raison. Autre exemple, j’ai passé plusieurs mois de medecin en medecin (et ceux dont je parle sont les plus reputés avec les quels il faut prendre rendez vous un mois à l’avance) pour qu’en fin de compte mon medecin qui me suit depuis mon enfance me dit que c’etait simplement du au stress. Un jour, j’ai commencé à me demander pourquoi j’etais retiré par rapport aux etudiants de mon université et qu’ils ne pouvaient tout de meme pas etre tous nuls, pourquoi j’avais tendance à faire passer mes centres d’interet avant l’urgence, pourquoi il m’arrivait d’avoir une espece de trou noir à l’interieur de moi alors que ma vie n’avait rien de desolant, aussi j’avais tendance à toujours tout faire tou seul sans demander quelconque aide et on m’en voulait beaucoup notamment mes petites amies, l’idee m’est venue que j’etais peut etre fou et j’ai commencé à faire des recherches sur ce qui pouvait me qualifier sans jamais me douter que je pouvais etre surdoué. Apres avoir lu une tonne d’articles qui traitaient du sujet me rendant compte aussi que les tests de QI n’avaient rien à voir avec ce qu’on pouvait trouver sur internet, je suis aussi tombé sur les retransmissions des emissions télé Allo Docteur et C’est au programme avec pour invité la psychologue Jeanne Siaud-Facchin, j’ai aussi echangé par mail avec des personnes atypiques, vous devez bien vous douter de l’emotion envahissante presque etouffante lorsque ca vous tombe dessus et que devant ce tsunami il n’est possible de lutter, pleurer je l’ai fait plus d’une fois tiens j’ai craqué il y a quelques jours lorsque j’ai voulu démissionner de mon travail et que mon pere a essayé de m’en dissuader, je sais qu’il avait raison dans un sens, mais heureusement je suis maintenant conscient du fait que je suis different des autres et que ce n’est pas si mal meme que c’est un atout de l’etre.

Avec le temps, je me rends compte que je suis doué pour enormement de choses et que ma faculté à apprendre me surprend à chaque fois ,ma volonté et ma tenacité encore plus, je ne suis pas la pour dire à quel point il m’est difficile d’etre ce que je suis car je pense que bon nombre qui se reconnaitront dans je ce que je dis comprendront ce qu’est le quotidien d’une personne atypique, je ne suis pas la non plus pour raconter les difficultés que j’ai recontré depuis mon enfance en plus du fait de se sentir en decalage par rapport à la societé.

Si cet article vient à etre publié sur Spherick, sachez d’abord que je vous salue et espere trouver peut etre des personnes comme moi avec les quelles je pourrai tisser des liens.

Sofiane
27 ans

Vous pouvez noter cet article, lu 179 fois
0 vote


Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.