Visiteur non identifié. Spherick
« Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide »faux A. Einstein, mais joli
Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sep
Oct
Nov
Déc
Accueil > Blog Eric > Raconter... > Un concept, une affiche

Public  Un concept, une affiche

Et des heures de cogitation...

mercredi 17 mai 2006, lu 87 fois

On a commencé par un brainstorming en équipe : lâcher des idées, des concepts, des thèmes :

Nous sommes d’abord partis de l’idée de regard : l’homophobie, les homophobies, c’était d’abord le regard pesant de la société sur les gens qui ont sexualité "pas comme les autres"...

On a tournicoté un moment autour de ça, l’idée nous plaisait bien... Mais le regard, c’était difficile à mettre en affiche, en programme, en flyers...

Voici ce que ça a donné, au fil du temps :

Un oeil, des couleurs, les logos masculins et féminins entrelacés pour faire les "o" et parler d’homosexualité
Une variante, avec les logos écrits à la main et décalés
L’homosexualité, présente cette fois à travers les "pétales", l’oeil s’incarnant en un "ô" réprobateur

Alors on est partis sur d’autres idées autour du regard : le regard, le maquillage, parler de genre à travers l’utilisation détournée du maquillage : les hommes maquillés dans les bras de femmes qui ne l’étaient pas, des hommes dans les bras d’autres hommes... Petit panel...

Version 1 de l’affiche : trois couples, avec en premier plan un couple "hétéros" maquillé grossièrement avec un outil graphique pas génial...
Version 2 : les mêmes, agencés un peu différemment, mais cette fois avec un bandeau pour afficher le slogan volontairement ambigü : regard sur la différence, on pouvait en faire "l’homophobie est un [méchant] regard sur la différence", ou bien "on vous propose ici de regarder la différence".

Mais bon, on le sentait pas encore. Et puis on avait en tête les slogans des manifestations anti-Pacs : "les pédés au bûcher", par exemple. On a alors tenté de reprendre ça et de le détourner : et si c’était les injures qu’on mettait au bûcher (c’est cette piste qui nous conduira, d’après ma mémoire incertaine, vers la Restitution un peu plus tard).

Version 6 : deux ombres qu’on devine être féminines sont dans la forêt, devant un feu dans lequel brûlent des papiers portant les inscriptions "pédé", "gouine", enculé"
Version 9 : la même en version garçons et citadine. On est cette fois en plein centre de Grenoble, place Notre-Dame.

Nous n’étions pas encore satisfaits de cette idée de feu. Brûler ? les pédés ? les anti-pédés ? répondre à la violence par la violence ? ça nous emballait pas... On a continué à cogiter. L’image de Grenoble en plein ciel bleu nous plaisait bien... Mais l’homophobie nous voile le bleu du ciel, elle assombrit nos vies, nos joies... Elle voile, elle met un voile sur le bleu, la liberté,... Et si on déchirait ce voile ? Une main d’homme et une main de femme en train de déchirer le voile de l’homophobie... Un voile, un truc grisâtre, informe, avec plein d’injures dessus ? On peut faire ça ? On a essayé, on a fait des centaines de photos avec les mains de Céline et Romains. Je revois Céline choisissant ses bijoux et Romains se tapant sur les bras pour faire ressortir ses veines et faire plus "mâle" !

Voici finalement l’affiche qu’on a retenue (enfin, à peu de choses près) :

Quelques photos de nos préparatifs (cliquer une image pour l’agrandir) :

Injures
Ben oui, pour avoir des injures contre les pédés, faut les écrire... ça fait bizarre !!!
A-ppli-qué !
Si si il est sérieux, le petit, c’est qu’il faut qu’elles bien belles... enfin... moches... nos injures !
Mais rieurs...
On s’est quand même bien éclatéEs !
Voire même morts de rire
Romain maquillant la main de Céline
Faut faire un peu barbie, quoi...
Et comme il déborde, je m’y colle
Du coup, il se déchaîne à côté
Et voici les déchirures...
En bleu puis en rouge
Ici, je suis sur l’escabeau en train de prendre des photos de Cél et Rom qui tentent de laisser leurs mains dans le champ mais rien d’autre...
Ueeh
Tout ça sous le regard amusé d’Ueeh qui ADORE tous ces papiers à déchirer, à grignoter, à griffer...
Vous pouvez noter cet article, lu 87 fois
0 vote


Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.