Visiteur non identifié. Spherick
« Celui qui ferme la porte aux erreurs la ferme aussi aux vérités »Rabindranath Tagore
Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sep
Oct
Nov
Déc
Accueil > Blog Eric > Pratique > Lionne chenoise > Structure > mie(LL)eux ?

Public  mie(LL)eux ?

Un artiste enrobe ses modèles de miel

dimanche 1er mars 2015, lu 372 fois

Blake Little a fait un album nommé "Préservation".

Dans cet album, des modèles masculins et féminins plutôt dénudés posent recouverts de miel. Dans la vidéo, l’artiste explique qu’un jour il a voulu photographier un mec bien en chair (un "bear" - ours) en anglais et que l’association ours - miel lui est venue toute seule (bien tient). Il a demandé au Bear de plonger la main dans le miel. Et lorsqu’il a vu les photos, il a eu l’impression de voir un objet fossilisé dans l’Ambré - préservé, quoi.

Il prend donc des modèles et leur verse (fait verser) des seaux de miel sur le corps avant de les photographier.

A mon sens, c’est parfois joli et parfois ça évoque plutôt l’étouffement et la souffrance.

Mais surtout, l’image la plus forte qui a surgi, ce sont les orgies de Rome... les "tripes de sanglier frites dans de la graisse d’urus [1]", comme dans Astérix (référence littéraire majeure, admirez ma culture !) ou les dattes farcies de pignons et frites dans le miel...

Un parfum de décadence ? Je ne sais pas... Un malaise en tout cas, à voir ce miel déversé par dizaines de litres pendant que les abeilles meurent de l’homme (est-ce important quand on parle de Création humaine ?) ou que des gens meurent de faim... Bref, j’ai pas trop aimé au total...

Notes

[1Le miel, enfin !

Vous pouvez noter cet article, lu 372 fois
0 vote


Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.