Visiteur non identifié. Spherick
« Enfin, comme je ne pouvais cesser d’être ce que j’étais, il m’apparut que ma voie était celle du secret : je devais taire ce que j’étais et de l’autre monde ne jamais me mêler. »Muriel Barbery, L’élégance du hérisson
Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sep
Oct
Nov
Déc
Accueil > Blog Eric > Pratique > Lionne chenoise > Structure > J’ai pigé un truc...

Public  J’ai pigé un truc...

... sur les départementales !

lundi 23 mars 2015, lu 353 fois

J’avais retenu que les binômes qui avaient au moins 12,5% seraient présents au second tour....

Mais Le Monde annonce que seuls l’union de la gauche (29,55%) et l’union de la droite (26%) seront présents au second tour, alors que les divers gauche (22,76%) et le FN (15,68%) ne le sont pas.... Oups, j’ai raté quelque chose...

Petit tour sur le site du gouvernement qui explique le mode de scrutin. Il m’a fallu deux lectures pour "voir" !

Ce ne sont pas 12,5% des votants, mais 12,5% des inscrits !!!! Et bien évidemment, tous les résultats sont annoncés en pourcentage des votants. Histoire qu’on ressorte notre calculatrice...

Mon canton a 30.441 inscrits. Pour être au second tour, il faut donc avoir obtenu 3.806 voix !

Il y a eu 15.053 votants, auxquels il faut enlever 444 votes blancs et nuls, soit 14.609 votes exprimés. Les 29,55% de l’union de la gauche représentent donc 4.317 voix : ok pour le second tour. Les 26% de l’union de la droite représentent 3.772 voix : ok aussi. Les divers gauche ont eu 3.325 voix : éliminés. Et le FN 2.290 voix : éliminé (yes !).

Ce qui est étonnant, c’est qu’aux municipales, avec en gros les mêmes tandems, les divers gauches (EELV + PG - PC) obtenaient 29,41% (sur toute la ville, pas sur le canton), il y a donc une très forte régression. Le PS et alliés avaient eu 25,31% (donc une légère progression), l’union de la droite 20,86% (légère progression itou) et le FN 12,56% (légère progression aussi). Ce sont principalement, avec un maire écolo, les écologistes qui se sont effondrés.

Serait-ce qu’une fois au pouvoir, ils ont déçu ?

J’ai une autre explication. Pendant les municipales, le candidat écolo avait installé sont siège de campagne en plein centre-ville. On a pu les voir bosser souvent. Ils ont inondé le centre (mon canton) de présence, de tracts, de discussions. Pour les départementales, leur stratégie a changé : ils ont décidé de s’ouvrir aux citoyens et ont organisé des réunions pour faire émerger les attentes et les propositions. Mais ça s’est fait "dans leur coin", avec les personnes déjà motivées pour les rejoindre. les "simples citoyens", extérieurs au mouvement, n’ont entendu parler de rien.

Pire encore, cette étiquette "divers gauche" ou "Rassemblement" comme ils l’ont appelée, ne m’a pas semblé très parlante : j’ai dû lire les appartenances des binômes pour les identifier. Le FN, on le voyait sans pb !

Enfin, même si la démarche est plutôt bonne, un binôme entre un EELV et une "citoyenne" peut avoir une petite couleur "amateurs" qui a pu décourager certains. Le candidat à la mairie avait au contraire fait savoir ses compétences.

Peut-être encore une dernière touche : le candidat PS à la mairie souffrait d’une réputation pas très sympa d’arriviste. Pour avoir eu l’occasion de le croiser dans mes activités associatives, il m’avait semblé en effet très politicien, très lissé, très "fashion", sans qu’on puisse déterminer clairement ce qu’il pensait derrière la façade. Et en plus, il représentait la famille au pouvoir municipal depuis 20 ans. Ces deux effets ont pu jouer en faveur du candidat écolo, ce qui signifierait alors qu’il a été élu par opposition et non par adhésion.... Reste à voir ce qu’il sortira de tout ça !

Vous pouvez noter cet article, lu 353 fois
0 vote


Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.