Visiteur non identifié. Spherick
« Le plus grand mal est déjà fait quand on a des pauvres à défendre et des riches à contenir »Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’économie politique, 1755, Encyclopédie
Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sep
Oct
Nov
Déc
Accueil > Blog Eric > Raconter... > Maman...

Public  Maman...

... me manque

dimanche 10 décembre 2017, lu 93 fois

L’autre jour, je me suis réveillé en larmes. Je rêvais que je parlais à ma mère - ou à son fantôme, je ne sais plus -, et je sortais du sommeil en sachant qu’elle n’était pas là et que l’oreiller que je serrais dans mes bras ne m’apporterait rien de sa présence. C’était si dur, je me suis senti tellement un petit garçon, que je l’ai suppliée de m’aider.

Cet après-midi, quand j’ai décidé que ma vie change maintenant, je n’ai pas pu m’empêcher le lui reparler, pour lui dire que je ne les oublie pas, que leur mort est là, en moi, boule de détresse permanente, et qu’aller faire la fête n’était pas une façon de les oublier, de l’oublier, mais une tentative désespérée pour vivre, enfin, un peu, beaucoup, passionnément, avec folie. Pendant une toute petite seconde, je l’ai sentie là, avec moi, profondément présente, qui me disait qu’elle savait, qu’elle approuvait, que l’argent n’est pas la question et que je traine assez de boulets pour avoir droit à tous les délires qui me feront du bien. Un tiercé compréhension-approbation-amour. Pendant une toute petite seconde, j’ai retrouvé ce lien qui nous unissait, cette profondeur de partage sans nuage et sans limite. Et pendant les minutes d’après, j’ai pleuré de tout mon corps la perte de cette sensation.

Ma mère, maman, me manque. Et la vie m’appelle tout de même. Et je vais foutrement répondre à son coup de sifflet !

Vous pouvez noter cet article, lu 93 fois
0 vote


Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.