Visiteur non identifié. Spherick
« La plupart des gens meurent à 30 ans puis attendent pendant 40 ans qu’on les enterre »Olivier Lockert, Core Gem
Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sep
Oct
Nov
Déc
Accueil > Blog Eric > Psychomagie > La douance > L’adulte surdoué > Entendez-vous les fleurs chanter ?

Import Public  Entendez-vous les fleurs chanter ?

Et les adultes doués ???

jeudi 2 février 2006, lu 6425 fois , noté 4.78

Entendez-vous les fleurs chanter ? Questions pour adultes doués.

voir

Auteur : Deirdre V. Lovecky, Ph. D.
Source : Journal of Counseling and Development, Mai 1986.
Traduction : douance.be, 2004.

A ce jour, la littérature s’est peu attachée aux caractéristiques et aux besoins sociaux et émotionnels des adultes doués. En se basant sur ses propres observations, l’auteur tente de mettre en évidence quelques-uns des effets socialement positifs ou négatifs de traits de caractère présents chez les adultes doués.

Cinq caractéristiques (la divergence, l’excitabilité, la sensibilité, la faculté de perception et l’entéléchie) semblent produire des conflits inter- et intrapersonnels potentiels. A moins que les adultes doués n’apprennent à s’apprécier et à trouver un soutien, des conflits identitaires, voire la dépression, peuvent en résulter. Mettre l’emphase sur le développement personnel, en apprenant à se connaître et en s’acceptant, mène à la découverte de sources de potentiel personnel. Enrichir des relations sociales, tout en conservant des attentes réalistes, et apprendre à se partager fournit un environnement encourageant dans lequel les adultes doués peuvent se développer et s’épanouir.

Bien que les traits de personnalité et les besoins sociaux et émotionnels des enfants doués aient été largement décrits, il y a eu comparativement peu d’intérêt pour ce qui concerne les adultes doués. De nombreuses études longitudinales ont montré que l’avance vécue par les enfants doués se poursuit à l’âge adulte et que ces derniers deviennent des adultes généralement satisfaits d’eux-mêmes, de leur réussite professionnelle et de leur vie. Néanmoins, à l’âge de 62 ans, beaucoup d’hommes doués ressentent la même insatisfaction dans leur vie familiale que la plupart des gens. Les femmes douées reconnues comme étant les plus heureuses sont celles qui ont eu les meilleures possibilités d’adaptation, lesquelles dépendent de leur expérience pendant l’enfance. En fait, la manière dont fut vécue la précocité, particulièrement en termes d’avantages éducationnels précoces, semble être un des plus importants facteurs contributifs à la réalisation de soi à l’âge adulte.

Des études portant sur les scientifiques masculins, les artistes créatifs et les écrivains, les mathématiciennes, et les architectes, entre autres, il ressort que les caractéristiques prédominantes incluent l’impulsivité, la curiosité, un grand besoin d’indépendance, un haut niveau d’énergie, une tendance à l’introversion, une grande intuition, une sensibilité émotionnelle et un certain anticonformisme.

Dans l’ensemble, la littérature sur les adultes doués ne s’est pas attardée à l’impact social des différentes caractéristiques précitées. Piechowski et Colangelo (1984) ont indiqué que certains modes de fonctionnement mentaux ne sont pas valorisés socialement, car leur expression est source de malaise pour les autres individus. Ces caractéristiques sont regroupées sous le terme de « surexcitabilités », soit des expériences plus larges et plus intenses dans les domaines psychomoteur, sensoriel, intellectuel, émotionnel et de l’imagination. Les adultes doués semblent caractérisés par des « surexcitabilités » dans les domaines intellectuel, émotionnel et de l’imaginaire.

Dans cet article, j’envisage de décrire certaines implications sociales (à la fois positives et négatives) des traits de caractères propres aux adultes doués. J’en ai sélectionné parmi mes collègues, mes connaissances, mes amis et mes clients en psychothérapie. Sur les 15 individus sélectionnés, 6 sont en thérapie. Il y a 8 femmes et 7 hommes, âgés de 20 à 79 ans. Parmi eux, 6 ont obtenu un doctorat, 4 une licence et 3 sont encore étudiants.

Les champs d’investigation comprenaient les sciences sociales, l’éducation, la médecine, les sciences biologiques, les affaires et l’informatique, l’art, la littérature et l’histoire. La détection des individus doués s’est basée sur une variété de critères dont la douance détectée dans l’enfance, le souvenir de résultats scolaires ou de tests de QI, les résultats au SAT, la réussite professionnelle actuelle ou l’obtention d’une reconnaissance nationale pour ses réalisations.

En utilisant des données verbales et des observations comme base de travail, j’ai décrit 5 traits typiques, présents chez les adultes doués et qui semblent être des caractéristiques essentielles de leur douance. Le but est de créer un ensemble d’hypothèses concernant les adultes doués et leurs interactions avec les autres.

L’exploitation ultérieure de ces idées préliminaires, en utilisant des méthodes de recherches plus pointues, mènera certainement à une définition plus élaborée de l’impact de la douance dans la vie des personnes concernées.

Caractéristiques des adultes doués

Il semble y avoir 5 caractéristiques pouvant mener à des conflit inter- ou intrapersonnel : divergence, excitabilité, sensibilité, perceptibilité et entéléchie.

Les 3 premières découlent des descriptions des enfants doués créatifs selon Torrance (1961, 1962, 1965). Les 2 derniers traits ont été développés sur base de discussions avec des adultes doués.

Ces caractéristiques semblent faire partie intégrante de la douance, bien que leurs manifestations comportementales puissent varier en fonction de paramètres d’ordre physiologique ou personnel, comme par exemple, la tolérance à l’ambiguïté, le degré d’introversion ou d’extraversion, et les préférences pour l’un ou l’autre type de stimulations sensorielles. Les adultes doués peuvent présenter plusieurs de ces caractéristiques. Dans le cadre de la rédaction de cet article, les personnes interrogées en présentaient toutes au moins trois (divergence, excitabilité et sensibilité).

Les caractéristiques décrites n’ont pas de valeur en tant que telles. C’est leurs manifestations comportementales qui leur donnent une signification positive ou négative sur le plan socio-affectif. Par exemple, la sensibilité peut se manifester par l’empathie, la capacité à prendre des responsabilités, la susceptibilité, la vivacité ou la vulnérabilité. Donc, pour chaque individu, l’ ensemble de ces comportements pourra être perçu comme positif ou négatif.

Description des caractéristiques

Divergence La pensée divergente, c’est préférer les réponses inhabituelles, originales et créatives. Du côté positif, les personnes qui présentent ce trait de caractère réussissent généralement fort bien, innovent dans de nombreux domaines, sont très responsables, entreprenantes et indépendantes... Beaucoup de scientifiques à l’origine de nouvelles théories, d’écrivains, d’artistes, de compositeurs et de philosophes sont des penseurs divergents. On peut citer pour exemple Einstein, Freud et les impressionnistes français. La pensée divergente est un avantage tant sur le plan social qu’affectif. Les adultes doués possédant cette capacité parviennent à trouver des solutions créatives à un large éventail de problèmes, y compris les problèmes interpersonnels, dont ils cernent facilement les différents aspects... Au sein d’un groupe, ce sont souvent eux qui trouvent « l’idée géniale » qui enthousiasmera les autres. Le développement de nouvelles idées leur procure une profonde satisfaction personnelle. Sur le plan social, les penseurs divergents remettent en cause les stéréotypes et apportent de la couleur à la vie des autres qui puisent en eux le courage nécessaire pour sortir du conformisme et s’éloigner des idées toute faites.

La divergence peut cependant être un inconvénient dans les situations où le consensus de groupe est important. Les penseurs divergents sont souvent « braqués » sur leurs propres idées et ont du mal à approuver des idées insensées à leurs yeux. Sur le plan professionnel, les récompenses habituelles ne les motivent pas et beaucoup d’entre eux finissent par ignorer le système de rémunération imposé par d’autres pour travailler à leur propre compte. Socialement, la divergence peut entraîner des difficultés d’adaptation, certaines personnes ayant par exemple du mal à respecter des règles sociales communément admises (ne pas critiquer les autres publiquement ou ne pas désapprouver une personne perçue par la majorité comme influente). Le grand dilemme du penseur divergent est de devoir choisir entre conserver son identité ou se conformer. Un penseur divergent est souvent une minorité à lui tout seul. Si personne d’autre n’entend le chant des fleurs, le penseur divergent peut vivre une expérience d’aliénation et éventuellement souffrir de dépression existentielle.

Excitabilité L’excitabilité est caractérisée par un haut potentiel énergétique, une grande réactivité émotionnelle et une importante réceptivité au niveau du système nerveux. Bien que l’excitabilité et l’hyperactivité présentent des points communs, elles sont fondamentalement différentes : les adultes doués présentant ce trait de caractère sont capables de focaliser leur attention et de rester concentrés pendant de longues périodes, d’utiliser leur énergie de manière productive dans des domaines d’intérêt variés et de mener à bien des tâches de façon différente de celle rencontrée dans les troubles maniaques ou l’impulsivité, car l’adulte doué (a) est conscient des conséquences des risques encourus, (b) apprécie les défis, pas les risques inconsidérés et (c) sait s’arrêter à temps.

Grâce à leur énergie inépuisable, les adultes doués sont capables de déplacer des montagnes dans les domaines qui les passionnent. Souvent, ils ouvrent la voie à d’autres, qui affineront leurs idées. De nombreux inventeurs et entrepreneurs comme Thomas Edison ou Léonard de Vinci présentent ce trait de caractère.

Socialement et émotionnellement, l’excitabilité présente une connotation positive. La productivité et la prise de risques engendrent de nouvelles idées, des innovations... Les personnes concernées ont de l’énergie à revendre et peuvent l’investir simultanément dans un grand nombre de projets, professionnels ou personnels.

Les adultes doués ont conscience de leurs émotions, agissent en fonction de celles-ci et ne craignent pas de les exprimer.

Sur le plan négatif, l’excitabilité peut entraîner des difficultés à s’auto-discipliner. Pour éviter l’ennui et répondre à leur besoin de stimulation, les adultes doués doivent constamment être en activité. Chez certains d’entre eux, ce besoin de nouveauté et de changement est tel qu’ils sont incapables de mener à terme leurs projets, l’intérêt et l’investissement dans une nouvelle entreprise s’éteignant rapidement lorsque le défi initial perd de son attrait et que les détails doivent être réglés. Cette succession d’intérêt et de désintérêt peut être frustrante et irritante pour l’entourage. De plus, certains adultes doués peuvent ne ressentir que très peu de satisfaction par rapport aux résultats obtenus puisque ce sont souvent d’autres personnes qui développent leurs idées à long terme et en retirent la reconnaissance finale. Le sentiment d’avoir à choisir entre leur besoin de changement ou la reconnaissance de leurs réalisations peut entraîner une dépression chronique, menant ces adultes doués à se disperser plus encore. Même si ces individus-là savent que les fleurs chantent, ils n’auront peut-être jamais l’occasion d’en profiter...

Sensibilité La sensibilité se traduit par la profondeur des sentiments ressentis qui résulte en une capacité à s’identifier aux autres. Les adultes doués dotés de ce trait de caractère créent des liens très forts et réagissent au contenu émotionnel d’une situation donnée ; ils « pensent » avec leurs émotions. Les personnes très sensibles se battent souvent pour des causes sociales ou altruistes, s’engageant généralement de manière très enthousiaste et exclusive. Les poètes, les journalistes d’investigation, les travailleurs du Peace Corps, les leaders politiques et religieux sont souvent dotés d’une grande sensibilité. On citera entre autres : St François d’Assises, Elizabeth Blackwell, Emily Dickinson, Ghandi, Martin Luther King et Virginia Wolff.

Leur sensibilité peut être un avantage tant au niveau social qu’affectif. On apprécie leur intérêt pour les droits et les besoins des autres, leur empathie et leur désir d’aider, même s’il leur en coûte personnellement. Ces adultes doués perçoivent exceptionnellement bien les enjeux de chaque situation et les stimulations sensorielles de l’environnement, comme les ombres et les couleurs. Ils sont souvent conscients de leurs propres défauts. Certains d’entre eux ressentent une sorte d’unité avec le cosmos, la sensation de faire partie d’un tout universel. Les adultes doués dotés d’une très grande sensibilité sont moralement très intègres, toujours prêts à partager et faire ce qui est bon pour les autres.

Sur le plan négatif, ces adultes doués ont parfois des difficultés à comprendre que les autres ne ressentent pas les choses avec autant de profondeur, autant d’intensité qu’eux, ou qu’ils aient d’autres priorités. Ils peuvent être très intolérants par rapport aux besoins d’autrui s’ils considèrent ceux-ci comme superficiels. Les adultes doués sont parfois si sensibles que les autres hésitent à leur faire part de leurs problèmes. Leurs proches peuvent avoir l’impression qu’ils ressentent leur douleur plus intensément qu’eux-mêmes et peuvent dès lors se sentir dépossédés de leurs propres émotions. Ces adultes doués doivent apprendre à protéger leur vulnérabilité tout en restant sensibles aux autres, à continuer à être attentionné, même face au rejet, et à modérer leur réactivité émotionnelle, de telle manière qu’ils ressentent plus "avec" leurs proches que "pour" eux. Le risque serait qu’ils deviennent des solitaires, évitant les relations qui pourraient les enrichir. Ils entendent le chant des fleurs, se sentent en communion avec l’univers et voudraient que chacun l’entende aussi.

Perceptivité La perceptivité consiste en une capacité à percevoir simultanément plusieurs aspects d’une situation, de comprendre différentes facettes d’une personnalité et d’aller rapidement à l’essentiel. Les adultes doués sont capables de comprendre la signification des symboles personnels et de voir, au-delà des aspects superficiels d’une situation, la personne elle-même. Habiles à comprendre les motivations, ils peuvent aider les autres à se comprendre eux-mêmes. Les adultes doués, dotés de ce trait de caractère, entendent le chant des fleurs chez des individus qui ne sont pas encore conscients eux-mêmes de leurs propres dons. Leur intuition et leur capacité à comprendre simultanément plusieurs niveaux de sensations leur permettent de cerner rapidement les gens et les enjeux d’une situation. En fait, ils sont souvent habiles à sentir le décalage entre la façade sociale et les véritables pensées et émotions.

Un autre aspect de la perceptivité est le besoin de connaître la vérité. Les façades sociales dont font preuve les autres peuvent leur sembler une forme de mensonge. Ils détectent aisément le mensonge et l’hypocrisie et détestent cela.

Les personnes qui possèdent ce don de voir au-delà des apparences semblent souvent avoir quelque chose de magique. Leaders politique et religieux, philosophes, thérapeutes créatifs, écrivains et poètes sont souvent dotés d’une grande perceptivité. Quelques exemples parmi eux : Jane Austen, Langston Hughes, Anne Hutchinson, William Shakespeare et Henry David Thoreau.

Les avantages socio-affectifs de la perceptivité comprennent notamment la faculté de poser un regard objectif sur ses propres comportements, de comprendre ses propres motivations comme celles des autres et d’agir selon leur perception des dynamiques sous-jacentes. Ils ne sont pas seulement conscients de leurs propres besoins, mais aussi de la nécessité de s’épargner tout stress en apprenant à utiliser leurs perceptions pour savoir ce qu’ils veulent vraiment. Souvent, ils décideront de faire ce qui leur semble le mieux pour eux, malgré la désapprobation des autres.

Côté négatif, ce trait peut rendre les relations interpersonnelles difficiles parce que les autres, inconscients de ce que les adultes doués voient si clairement, les ressentent à la fois comme vulnérables et menaçants. Pour les adultes doués, voir les différentes facettes d’une personnalité peut prêter à confusion. Il peut être difficile d’associer la réponse obtenue avec ce que la situation semblait requérir. Plus grand sera le décalage entre le « moi intérieur » et la « façade extérieure » et plus les adultes doués se sentiront mal à l’aise.

Le dilemme pour ces personnes douées est soit de cacher ses sentiments et de répondre de manière superficielle à la façade sociale, soit d’utiliser leur don et de risquer d’être rejeté. Dans les deux cas, cela peut être ressenti comme une contrainte et entraîner un manque de spontanéité. Trouver un appui interpersonnel est une priorité essentielle pour ces adultes doués, au risque de craindre la proximité et l’intimité.

Entéléchie Du mot grec qui signifie « avoir un but », l’entéléchie décrit un type particulier de motivation, de force intérieure vitale qui dirige la vie et l’évolution pour mener l’individu à devenir tout ce dont il est capable.

Les adultes doués d’entéléchie attirent les autres, séduits par leur ouverture, leur chaleur et leur proximité. Etre proche de quelqu’un présentant ce trait de caractère donne aux autres l’espoir et la force de se réaliser.
Enseignants, thérapeutes, médecins et intervenants sociaux sont souvent doués d’entéléchie. On peut citer par exemple : Helen Keller, Carl Rogers et Eleanor Roosevelt.

Les personnes douées d’entéléchie suscitent des émotions profondes dans une relation. Par l’expression spontanée de leur sentiments, ils encouragent les autres à faire de même. Leur exemple dans la manière de surmonter les obstacles, leur soutien et leur intérêt permanents encouragent les autres à évoluer. Non contents d’entendre les fleurs chanter, ils invitent les autres à les entendre aussi.

Les personnes douées d’entéléchie sont capables de créer des moments en or dans l’amitié, ces moments particuliers où deux individus donnent réellement le meilleur d’eux-mêmes et sont capables de partager à un niveau très intense (N. Jenckes, personal communication, Décembre 1984). Les adultes doués peuvent trouver des sources de rare intimité ; cependant, ils peuvent aussi trouver un nombre écrasant de personnes qui recherchent leur contact, mais ont peu à leur offrir en retour. Ils peuvent se sentir vulnérables et envahis par les demandes de ceux qui se sentent trahis quand les promesses implicites du départ ne peuvent se perpétuer. Le dilemme de ces adultes doués est de trouver un moyen de s’enrichir eux-mêmes à travers les autres, tout en évitant de consacrer des ressources personnelles vitales aux besoins des autres. Le danger est l’anxiété vis-à-vis des demandes émanant des autres et le rejet de tout proximité dans les relations interpersonnelles.

Options pour le développement personnel

Les cinq caractéristiques décrites peuvent amener des crises ; les adultes doués font continuellement face à des choix qui semblent mener soit à la négation de leurs dons, soit à leur rejet par les autres. A moins d’apprendre à valoriser leur self et trouver du soutien chez les autres, ces adultes expérimenteront des crises d’identité chaque fois que le conflit refera surface. Ce processus entrave l’énergie créatrice, qui est alors perdue pour la production créative.

Les adultes doués peuvent apprendre à gérer ces conflits de manière créative. Si beaucoup usent des ressources de la psychothérapie, une des principales caractéristiques des adultes doués est le besoin d’indépendance. Ils pourraient donc préférer des manières uniques de s’enrichir eux-mêmes et de développer des relations “supportives”. Parmi les options à considérer :

Enrichir le self

Se connaître et s’aimer dans tous ses aspects permet de trouver et d’utiliser des sources de potentiel personnel.

Se connaître. Découvrir des symboles personnels peut aider les adultes doués à comprendre et accorder de la valeur à leurs ressentis et leurs intuitions. Les symboles personnels peuvent être explorés de différentes manières, notamment les rêves éveillés, l’analyse des rêves, l’écriture de poèmes, le dessin et l’usage de techniques de visualisation et d’imagerie. Lazarus (1977) a décrit des techniques de visualisation et Moffat et Painter (1974) la rédaction d’un journal personnel pour définir et maintenir le self dans un monde parfois hostile.

S’accepter. Evaluer leur caractère unique est nécessaire aux adultes doués pour s’accepter. Evaluer et accepter les aspects négatifs peut être un moyen de libérer de l’énergie pour gérer sa vie avec créativité. Si l’adulte doué est capable d’accepter ses erreurs et ses faiblesses, les côtés positifs pourront voir la lumière du jour. L’énergie ne sera plus focalisée sur l’apitoiement ou la négation des erreurs et échecs. La créativité naît essentiellement de l’énergie générée par le mécontentement ; utiliser l’inconfort comme un signe que l’énergie créative est disponible permet de se prendre en charge plutôt que de se sentir prédestiné au malheur.

Trouver des sources de potentiel personnel. Se libérer des contraintes qui limitent l’usage de la créativité en écoutant ses voix intérieures est un moyen de trouver une potentiel personnel. Apprendre à utiliser la solitude, plutôt que de l’éviter ou la craindre, peut être une autre importante manière de le renforcer (C.A. Martin, personal communication, June 12, 1984). Nombre d’adultes doués sont solitaires, faute de trouver de vrais semblables. Se sentir à l’aise avec soi-même, avoir une large palette d’intérêts variés, savoir qu’il existe des personnes qui apprécient certains aspects au moins de leur personnalité, appréhender les périodes de solitude comme autant d’occasions de prendre soin de soi et de se découvrir, sont autant de manières de développer ce potentiel personnel.

Enrichir les relations interpersonnelles

Avoir des attentes réalistes et sensibles pour soi-même et pour les autres et être capable d’échanges est vital pour le développement de relations interpersonnelles enrichissantes. Les adultes doués sont souvent très exigeants pour eux-mêmes et pour les autres. Ils oublient parfois que les autres ne sont pas doués comme eux. Ils devraient en fait apprendre à apprécier le talent des autres. La reconnaissance de celui-ci peut amener des amitiés très intenses, où les différents talents se complètent mutuellement. Les vies de Salieri et de Mozart auraient pu être différentes s’ils avaient appris à s’apprécier.

Comprendre les effets de sa propre douance sur les autres exige de prendre conscience que les mêmes comportements peuvent générer des réponses différentes chez différentes personnes, ou chez les mêmes personnes, mais à des moments différents. Par exemple, l’intensité émotionnelle peut donner de l’énergie à un moment donné, mais être épuisante à un autre. Des limites différentes devront être négociées avec certains individus (D.K. Baker, personal communication, Decembre 22,1984). De même que des adultes doués sensibles peuvent donner à d’autres l’impression qu’on leur vole leurs sentiments profonds, l’anxiété exprimée par d’autres peut enlever à l’adulte doué l’occasion de prendre des décisions à propos de leur relation.

Apprendre à délimiter des frontières claires et négocier des limites particulières en matière de don de soi, de dépense de temps et d’énergie, de besoin individuel de distance et d’expression de son caractère unique, peut aider les adultes doués à ressentir une plus grande liberté de choix dans la relation.

A cause de leur profondeur et de leur complexité, les adultes doués peuvent avoir à trouver un grand nombre d’amis, chacun rencontrant certains besoins et répondant à certains aspects du self. Parfois, ils s’attendent à pouvoir tout partager avec une seule personne et passent à côté de relations particulières qui peuvent se développer autour d’un intérêt partagé ou d’une facette du self.

Partager ses dons particuliers avec quelqu’un peut être une source à la fois de soutien et connexion au monde. Certains dons sont plus faciles à partager individuellement avec un ami ; d’autres nécessitent un plus large public. Un type particulier de partage se retrouve dans l’écriture de poèmes, comme l’a décrit Harrower (1972). Elle traite du besoin de communiquer comme d’une partie intégrante de l’expérience d’écrire un poème. Ecrire de la poésie est un processus d’auto-amélioration qui se produit en connectant l’écrivain d’une nouvelle manière à d’autres personnes ; c’est de cette forme de partage que le développement émotionnel sort renforcé.

Les adultes doués peuvent utiliser leurs talents particuliers pour en aider d’autres à trouver leur propre créativité et leurs propres sources de force intérieure. Trouver des manières de partager son self peut enrichir une relation et lui apporter de la profondeur, au fur et à mesure que celle-ci croit et évolue avec le temps.

Conclusion
Les adultes doués, peut-être plus que n’importe quel autre catégorie, ont le potentiel pour atteindre un haut degré de réalisation de soi. Malgré les problèmes que la douance peut générer, les aspects socialement et émotionnellement positifs de la douance peuvent plus que les compenser. Continuer à entendre les fleurs chanter et convertir les visions et les rêves en réalités tout au long d’une vie est le but à atteindre pour tout adulte doué.

Vous pouvez noter cet article, lu 6425 fois , noté 4.78
9 votes


Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.